Installation et découverte d'une Raspberry Pi

Installation et découverte de la Raspberry Pi #

L’objectif de ce TP est d’installer et configurer une Raspberry Pi.

Il y a des instructions de rangement à la toute fin du sujet. Si vous ne finissez pas le sujet, vous devez toutefois suivre les instructions de rangement avant de partir.

Installation du système #

Création de la carte SD #

Téléchargez l’image zippée de RaspiOS Lite ici ou utilisez celle (si vous êtes dans les locaux de l’école) dans L:\RPI

Quelle est, en octets, la taille du fichier zippé ?

Calculez la somme SHA256 du fichier zippé et vérifiez avec l’encadrant que votre fichier est conforme.

Voici comment, sous Windows, calculer la somme SHA256 d’un fichier :

# Avec Powershell
Get-FileHash .\fichier -Algorithm SHA256  

# Avec l'invite de commande
certutil -hashfile fichier SHA256

Sous Linux, faites simplement :

sha256sum fichier
Fournissez des captures d’écran indiquant comment vous avez vérifié la somme SHA256.
À quoi sert de faire cette vérification de la somme SHA256?

Nous allons maintenant copier l’image sur une carte SD.

Pourquoi ne peut-on pas simplement copier le fichier img, après l’avoir dézippé, sur la carte, en faisant un glisser déposé avec le gestionnaire de fichiers ?

Pour copier l’image, vous pouvez utiliser différentes logiciels :

Des copies de ces logiciels sont placées dans L:\RPI

Il n’y a pas besoin de dézipper le fichier (il fera près de 2 Go si vous le dézippez), car l’outil qui permet de le copier sur la carte SD le dézippera au vol.

Copiez l’image du système (fichier .img.zip) avec le logiciel adapté sur une carte SD (ça peut être assez long). Si vous n’êtes pas sûr de la manip, demandez. Fournissez une copie d’écran obtenue lors de la copie du fichier sur la carte.

Boot et configuration du système #

Introduisez la carte dans la raspberry, branchez un clavier USB, un écran (HDMI) et le câble ethernet. Branchez l’alimentation une fois que tout le reste est branché (la raspberry boote dès que l’alim est branchée).

Une fois le système démarré, loguez vous (login : pi, password : raspberry). Attention, la raspberry est configuré avec un clavier qwerty par défaut. Expliquez comment vous vous loguez.

Vous êtes maintenant devant une invite de commande (le shell s’appelle bash).

La création de la carte SD ayant fonctionné, vous n’avez plus besoin du fichier image qui tient une place inutile sur votre compte Windows : supprimez-le

Lancez la commande raspi-config. Vous pouvez naviguer dans les menus. Nous allons réaliser plusieurs opérations de configuration.

Dans le menu Localisation, sélectionnez Change locale. Générez le fichier de locales pour le français de métropole et l’encodage UTF8. Quel fichier de locales sélectionnez-vous ? Mettez ce choix de locale par défaut. Fournissez une photo de l’écran de configuration (celui sur lequel vous choisissez la locale par défaut).
Dans Timezone, sélectionnez Paris. Fournissez une photo de l’écran de configuration.
Dans Keyboard Layout : Sélectionnez un clavier génériques 105 touches, puis Français, et laissez toutes les options par défaut.
Dans Interfacing options, Activez le serveur SSH.

La raspberry pi est maintenant configurée. Rebootez (commande : sudo reboot ou Ctrl+Alt+Suppr)

Gestion des logiciels #

Les éditeurs présents par défaut sur la distribution ne sont pas très conviviaux. Nous proposons que vous installiez l’éditeur nommé micro, en mode texte aussi, mais plus facile d’accès.

Installation avec apt (ne fonctionne pas pour micro, qui n’est pas dans les dépots) #

Il n’est pas nécessaire d’effectuer cette partie. Lisez toutefois les instructions, et faites ce qui concerne le réglage du proxy, vous en aurez besoin dans la suite.

Les commandes suivantes vous serviront pour terminer l’installation :

  • apt-get update met à jour la base de données des logiciels
  • apt-cache search vim cherche les paquets logiciels en rapport avec vim
  • apt-get install vim installe le logiciel vim

Installation d’un logiciel qui n’est pas dans les dépôts #

L’éditeur micro est fourni sous la forme d’un binaire.

Quelle est la différence entre un logiciel fourni sous forme binaire, et un autre fourni sous forme de fichier source ?

Vous trouverez les différents binaires de micro sur github : micro releases.

Il y a plusieurs versions disponibles. À l’heure où j’écris ces lignes, la dernière est la 1.4.2. Certaines versions sont des versions de de développement (nighly build). D’autres sont stables.

Quelle est la dernière version stable ?
Une fois la dernière version stable identifiée, il existe un binaire par plate-forme. Pour quelle raison ? Quel binaire allez-vous télécharger ? Donnez le nom complet du fichier.

Après avoir réglé le proxy (voir plus haut), téléchargez le fichier que vous avez identifié comme étant la bonne version pour la bonne plate-forme :

curl -L https://github.com...tar.gz -O

Puis décompressez l’archive que vous venez de télécharger :

tar xzf nom_de_l_archive.tar.gz

À l’aide de la commande mv, déplacez le binaire obtenu dans /usr/bin. Pour obtenir les droits administrateurs, la commande entrée doit être précédée de sudo.

Vérifiez que si vous lancez la commande micro, l’éditeur se lance.

Si vous entrez la commande bash : micro --version, un message s’affiche. Donnez-le en réponse à cette question.

Lorsque vous quitterez la salle, tout devra être parfaitement en ordre :

  • raspberry protégée par un carton dans la boîte et sans la carte SD enfichée
  • câble d’alimentation, attaché, dans la boîte
  • lecteur de carte SD et carte SD (non enfichée dans le lecteur) dans la boîte
  • boîte refermée, sans que le couvercle ne force
  • clavier USB correctement rebranché au poste fixe
  • Ethernet correctement rebranché au poste fixe
  • Câble vidéo correctement rebranché au poste fixe
  • Câbles d’alimentation correctement rebranchés
  • Poste fixe démarré, avec la mire de login, le clavier et la souris fonctionnels